Les 2 finalistes du Prix Voltaire 2020

© Nuno Roque

Nuno Roque

« Artiste pluridisciplinaire, mon travail, au ton hautement satirique, mélange photographie, cinéma, performance et musique. Diplômé de l’Academia Contemporânea do Espectaculo – Escola de Artes (Portugal), de la Casa das Artes de Laranjeiras (Brésil) et de l’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq (France), j’ai travaillé par la suite comme acteur, chanteur, artiste et metteur en scène, dans des productions d’opéra et de théâtre, notamment au Centre Pompidou, au Théâtre du Châtelet, à l’Opéra National de Montpellier, et autres théâtres et musées internationaux.
Egalement auteur-compositeur et réalisateur, mon oeuvre vidéo « My Cake » a été nominée à différents prix d’art et de musique. Récemment, j’ai fait mes débuts au cinéma dans « Les Bonnes Intentions » de Gilles Legrand (20th Century Fox). »
http://www.nunoroque.com/

Série « Self-Reflections »

« Self-Reflections’ est une série narrative d’autoportraits. Les images mettent en scène des récits satiriques et surréalistes, présentant un répertoire de quatre personnalités qui vivent en moi.
Nous sommes tous constitués de sous-personnalités. Je traite les miennes comme des masques, des personnages archétypaux, que je nomme : The Villain, The Joker, The Prince et The Boy ; et je prends leurs portraits.
Utilisant la photographie comme forme d’écriture, les images sont toutes liées les unes aux autres. Chaque photographie est construite comme une peinture, où chaque forme et chaque couleur sont minutieusement travaillées, et durant la production, je suis à la fois derrière et devant la caméra. »

© Nuno Roque
© Cosme Erffoled

Maréva Druilhe

Maréva DRUILHE ne propose pas une série de portraits, mais un autoportrait construit tout au long de la série « Huis clos ».

Dans ces lieux habillés de projections se mêlent corps et âme sous l’oppressant regard des objets et acteur de son histoire familiale…

« Fascinée par les possibilités infinies qu’offre la photographie en termes d’exploration de soi et du monde, cela fait maintenant 15 ans que l’autoportrait est une des lignes directrices de mon travail photographique. »
https://regroupementdepixels.fr/

Série « Huis clos »

« Être, paraitre, disparaitre » : en présentant le portrait d’une personnalité en devenir, la série Huis clos met en lumière les méandres de la construction identitaire et floute les frontières entre les mondes.

© Maréva Druilhe